NOUVEAU MONDE

La notion d’urgence
Nous lie et nous aliène
Nous asphyxie mentalement
En nous abonnant au malheur

Le corona aura servi à montrer à tous que cette urgence n’était plus.

Disparue par la grâce d’un virus, quelle ironie !
Venu de nulle part et ne demandant rien
Si ce n’est d’en tuer quelques uns
Pour inoculer aux autres le vaccin

Celui de la fin de toute urgence.

D’adolescent le monde vient de passer en un instant à l’âge adulte
Le plus beau celui des envisageables
Quand la vie n’a pas de masque et que les corps sont bien vivants
Qu’elle s’offre à notre vue sans fard simplement nue

Des années de télé auront tout embrouillé jusqu’à tout verrouiller

Pourtant sous nos yeux encore clos aveuglés par la clarté du moment
S’écroule la vieille carcasse d’un dinosaure déjà mort

Maintenant que le cadenas a sauté
Passons à autre chose et concentrons nous
Pour accoucher ensemble à l’échelle planétaire de ce monde du commun
Peuplé de singes agiles et de guenons habiles

Qui aura pour étendard les couleurs de la Jamaïque,
Rouge, vert et jaune
Religiosité, musique, spiritualité
Nouvelle trinité

Message d’un commun communiquant le communisme de son temps
L’espoir du temps présent
De ce Nouveau monde émergeant
Sur les cendres de l’ancien encore fumant.

JHJ
01062020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.