Tango

Tango, c’est chaud, Tango, c’est beau,
Tango Tango, voilà l’tempo…

Seul dans la nuit, je reste en vie
Et quand j’entends Tango Tango,
Sang dans mes veines se fait ruisseau

Tango, c’est chaud, Tango, c’est beau,
Tango Tango, voilà l’tempo

Mon pas se presse sur le pavé,
Je vois la salle de mon quartier,
El Rosario, me voici prêt

Tango, c’est chaud, Tango, c’est beau,
Tango Tango, voilà l’tempo

Et sur la piste, des couples artistes….
Passion affleure sur grain de peau
Des corps à corps, encore encore

Tango, c’est chaud, Tango, c’est beau,
Tango Tango, voilà l’tempo

Aime le dos de cette brunette,
Cheveux au vent et fesses fières…
Pensées altières vont cadençant

Tango, c’est chaud, Tango, c’est beau,
Tango Tango, voilà l’tempo

Dans le chaos du mouvement,
Images et sons bien mélangés,
Le rouge, le noir, effet miroir

Tango, c’est chaud, Tango, c’est beau,
Tango Tango, voilà l’tempo

Et à la fin de la leçon,
Je rentre heureux chez moi ce soir,
La vie, les rêves pour seuls orfèvres

Tango, c’est chaud, Tango, c’est beau,
Tango Tango, voilà l’tempo

JHJ
100617

Précédent / Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.