Balance

Quand tu es partie
J’ai cru devenir fou
Invoqué les ancêtres
Balayé tous les paraître

Pourquoi avoir été si con
De croire en cupidon
Tu n’en n’avais l’étoffe
Et encore moins le coffre

Pas de bras pas de chocolat
Mon instinct me l’avait dit
J’aurais du l’écouter
Au lieu de m’accrocher

Si la leçon est rude
Que je la trouve injuste
Elle a pour bénéfice
De m’avoir fait connaître le vice

Un amour carnivore
N’apporte que la mort
Extinction du désir
Il n’y rien de pire

Un an de pénitence
Pour une histoire très rance
Maintenant je balance
Partage d’expérience

Mesdames et messieurs
Méfiez vous de ces gens

Qui, jamais satisfaits,
Vivant dans le passé
Toujours se plaignent

Qui, toujours indécis,
Jamais ne se décident
A vous en fatiguer

Qui, jamais sincères,
Vous encensent puis vous éreintent
Jusqu’à vous faire craquer

Dix huit mois de ce régime
M’auront mis sur le flan
Pourtant je suis solide

Alors, restez méfiants.

120715

Précédent / Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.