La vie est un jeu (mais pas n’importe lequel)

Si la vie est un jeu,
Deux façons de jouer :

Le Game
Où tu fixes les règles
Sans même les respecter
C’est la perversité

Le Play
Où tu es dans le jeu
Sans bien même y penser
C’est la sincérité

Le premier est mortel,
Cruel et oppressant,
Il est la négation

Le second est vivant,
Gai et enivrant,
Il est la relation

J’ai joué à la vie
J’ai perdu la partie
Les dés étaient pipés
Le Game au lieu du Play

Les masques sont tombés
Plus rien à espérer
Faire en sorte d’oublier
Ce cauchemar plein d’attraits

Continuer à jouer
Avec ceux qui ont hérité
Et c’est un don du ciel
De cette faculté… d’aimer.

Petite mise au point,
Simplement le prélude
Au principe premier
Qui a pour nom respect.

14062015

Précédent / Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.