Chance

Quand dans l’enfance,
Il t’a été donné la chance
D’être aimé sans limite
Pour ce que tu es
Tu peux tout traverser

Tu peux te faire confiance
Affronter les échéances
Tout envoyer balader
Quand plus rien ne te va
Et que tu te sens piégé

La solitude n’est pas une maladie
Mais juste un interlude
Pour un instant dans la vie
Retrouver le respect
Et ton intégrité perdue

Si tu t’es fait baiser
Ne cherche pas à te venger
La vie est ainsi faite
Que tes bourreaux n’auront jamais
Que des nèfles quand tu verras les trèfles

A quatre feuilles pour rouler
Caché dans les nénuphars
De très jolis pétards
En riant à la vue
Deux jolies fesses dans tes mains
Ta tête entre ses seins

Rien de prétentieux
Ni d’irrévérencieux
La foi dans une humanité
Gorgée de sentiments authentiques
Appelant autant à la révolte
Qu’à l’idée de se rouler dans les blés

La femme est l’avenir
De l’homme du futur
Qui tous deux dépassant leurs égos
Et rassemblant leurs énergies
Bâtiront le monde de demain
Quelque chose de plus sain.

260615

Précédent / Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.