Solitude

J’apprends à vivre seul
Personne ne m’appelle
Mais je suis sans angoisses
Vivant l’instant présent

La femme s’en est allée
Apeurée par l’amour
Celui-là sans détour
Que je lui portais si fort

Les amis sont absents
Absorbés par leur vie
Et me laissent confiants
A une solitude créatrice

Ni regrets ni remords
Je suis bien assez fort
Pour traverser ces tourments
Péripéties de l’avant

A préparer l’avenir
Ses joies et cet allant
En musique s’entend
Avec des gens contents

L’amertume se dilue
La rancœur est ailleurs
La franchise est de mise
Esquisses d’une vie nouvelle

J’ai mis à la poubelle
Les mauvais souvenirs
Remis à l’étalage
L’envie de rire et de sourire

De tout
De rien
Je m’en fous
Tout va bien.

170115

Précédent / Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.