3009 – Créateur

Prisonnier de cet inflexible amour
Où Thanatos a dézingué Eros
Je suis submergé dissous englouti par une totale confusion
Désagréable entre deux eaux qui me colle au corps et à la peau

Pourtant au fond de moi transe lucide je vois tout
Que tu n’étais pas faite pour moi
Que j’ai été pour toi cette petite passerelle
La courte échelle pour te sortir du trou tourterelle

Maintenant je suis mou quand je voudrais être doux
Car tes contradictions m’ont touché au plus profond
Et mes essais pour aller vers la sérénité
Ne sont que des petits cailloux blancs éparpillés

L’écriture réconforte par la vérité qu’elle me susurre
Avec la musique ajoutez y le goût de l’aventure
Quelques bribes rythmiques rendent ainsi mélodiques
Cette mélancolie aux accents dramatiques

Le rien est un tout que je me dois d’appréhender
Le vide de l’ennui l’espace de la résurrection
Où ma plume simple outil au service des cieux
Trempée dans l’amertume se transforme en un pieu

Bourdon butinant les derniers sucs de ta fleur
Je bois ce calice jusqu’à la lie de ma propre rédemption
Cela me fait du bien d’être cette pompe à vide
Se nourrissant du pollen de tout ce presque rien

Pour que le fiel qui t’habitait devienne le miel de mes prochaines années
Transformé par le temps devenu mon amant
Recycleur avant l’heure qui des ennuis fait la colle
Et que ce bric-à-brac devienne la base sereine et saine de mon prochain envol

Ainsi soit il

300919

Précédent / Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.