Haine

Ce matin,
Comme seul sacerdoce,
Une haine féroce…

La colère m’oblitère
Mettant mes nerfs à vif.

Je te hais, petite sotte
Toi qui me mis en rut
Dans des temps agréables
Où le futile était à la table.

Profondément déçu,
Tout mon individu
Est empli d’une rage tenace
Et nourrit La vengeance.

En cassant et brulant
Ce petit appentis,
Si fin et si joli,
Un réduit à néant

En tout point symbolique,
Cette petite construction,
Un amour de la création,
Le début de notre relation.

Faire le vide de notre union,
Passer du tout au rien,
Un seul mot destruction,
Négation du mot bien.

071114

Précédent / Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.