Parabellum

Ni l’amour
Ni l’humour
C’est la mort
Que tu aimes

Je n’ai plus peur
De le dire à haute voix
Ce que tu m’as fait
Est vraiment dégueulasse

Il est tellement plus facile
A petit feu de tuer les plus simples envies
Plutôt que d’en avoir
Espèce de garce

Sous des dehors bourgeois et bien éduqués
L’intérieur est pourri
Enfant qui n’a jamais grandi
Qui se croit tout permis

Agissant dans le silence de l’intimité
Par des injonctions paradoxales
Faisant l’effet d’une balle
Ton chemin est de cadavres parsemés.

Mais la corde a cassé
Le pendu s’est barré
Et s’en est bien tiré
Il n’a aucun regret

Son cœur est à l’ouvrage
De nouveau n’a plus peur
C’est son plus bel hommage
Et la fin de l’horreur

L’honneur est retourné
A son intégrité
Et ne fait que du bien
C’est pour ça qu’il est fait

010815

Précédent / Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.